Denis Salem | Blog

CATEGORIES

ARCHIVES

Le retour du four à aluminium. Cette fois-ci ça fond. Mais c'est pas encore au point en raison de vices de fabrication. Pour cette version le foyer à été construit dans une bouteille de gaz purgée. La découpe à été faite en suivant scrupuleusement ce tutoriel:

http://www.youtube.com/watch?v=KSVuZjDVvPk

Comme pour le précédent four, un trou pour alimenter en air le foyer est présent.

P5101255.jpg

La réalisation requière tout de même d'investir un peu d'argent dans du mortier refractaire pour le revêtement interne. Prévoyez en au moins 30Kg. J'ai eu la mauvaise idée de rajouter des morceaux de brique cassés pour avoir plus de matière. Le foyer n'est donc plus aussi bien isolé et la surface de la bouteille est proche de 100° lorsque le feu brûle bien.

P5101253.jpg

Comme on le voit plus bas, le haut de la bouteille sert de couvercle, remplit de mortier. L'isolation n'en ai que meilleur, la surface chauffe mais peut-être saisit à main nue.

Comme pour la précédente tentative, le creuset rougoie. Il s'agit d'une boite de conserve en fer, qui finira par complétement se disloquer, laissant s'échaper l'aluminium.

P5101251.jpg

J'ai gaspillé énormément de charbons alors qu'en réalité, une fois fermé, et bien alimentée en air, la température se maintiens très bien. Par ailleurs, en plus de faire de la fumée, le bois s'est montrée une fois de plus inadapté en terme de rendement.

P5101248.jpg

Un autre problème est que de nombreuses impuretés s'ajoutent à l'aluminium une fois enfermé dans le foyer. Les additifs, comme le plastique ou l'encre sur les canettes produisent des fumées toxiques et n'aide pas vraiment à obtenir une bonne fusion.

P5101257.jpg

Enfin, le four était conçu pour accueillir un creuset en inox, qui malheureusement, étant trop grand disperse la chaleur au lieu de la concentrer. Le fait que celui là dépasse largement fait que l'on ne peut pas refermer le foyer comme on le devrait. Une second ou même une troisième arrivée d'air pourrait aider à uniformiser la combustion. Le bilan pour cette seconde tentative est donc mitigé. Du progrès, mais de nombreuses améliorations s'imposent!

Merci à Quentin pour l'aide et le matériel, sans lui ça n'aurait pas été possible! =)

Ces derniers jours j'expérimente la possibilitée de fabriquer une fondrie pour mouler de l'aluminium. Matériau qui, comme on le sait, existe en abondance dans nos poubelles...

Fonderie 0x00

Le dispositif consiste en de vieilles briques tout ce qu'il y a de plus normal et d'un sèche cheveux pour alimenter le feu en air.

Fonderie 0x00

Sans débourser un rond j'atteind quand même la spectaculaire température de 660 degré (avec du charbon). Soit le point de fusion de l'aluminium. L'installation n'est cependant pas encore au point du tout. Je monte à seulement 500 degrés avec du petit bois. Et la température de fusion est très dur à maintenir, sans pouvoir même la dépasser.

Affaire à suivre :)